Logo du gouvernement du Québec.
Office québécois de la langue française

Des jeunes du secondaire créent de nouveaux mots à adopter!

L’Office québécois de la langue française dévoile avec fierté les néologismes gagnants de son troisième concours de créativité lexicale, qui s’est tenu du 17 janvier au 11 mars dernier.

Les mots qui ont suscité l’intérêt du jury en raison de leur originalité sont :

  • conséconscient, proposé à la fois par l’école internationale de Montréal et par le collège Notre-Dame de Montréal pour rendre en français le terme future-minded, qui qualifie une personne consciente que les actions qu’elle pose aujourd’hui auront des répercussions sur l’avenir; 
  • morpho-intimidation, proposé par le collège Héritage de Châteauguay pour nommer des comportements visant à dénigrer ou à humilier une personne en raison de son apparence corporelle;
  • clair de ciel, proposé par l’école secondaire Thérèse-Martin de Joliette pour désigner en français le concept de « bluebird day », à savoir une magnifique journée ensoleillée avec un ciel bleu et sans nuages. 

La langue française s’est ainsi enrichie de trois nouveaux mots. Ces néologismes ont été intégrés dans le Grand dictionnaire terminologique (GDT) et sont maintenant accessibles à des millions de personnes de partout dans le monde. Tout un exploit pour des jeunes du secondaire!

L’animateur Pierre-Yves Lord s’est rendu dans les écoles gagnantes pour féliciter les élèves. Il a aussi profité d’un vox pop pour faire découvrir les nouveaux mots au public. Les trois capsules vidéo mettant en vedette Pierre-Yves Lord et les écoles gagnantes peuvent être visionnées en ligne :

Les écoles lauréates se sont partagé des prix totalisant plus de 5 000 $.

Félicitations aux classes gagnantes et à tous les jeunes qui ont relevé le défi de créer des néologismes en participant à cette activité de mise en valeur de la langue française.

Le concours de créativité lexicale, lancé pour la première fois en 2019, sera de retour pour une quatrième édition au cours de l’année scolaire 2022-2023.

À l’année prochaine!

Lire le communiqué

En quoi consiste le concours?

Le concours de créativité lexicale de l’Office québécois de la langue française invite les enseignantes et les enseignants à créer avec leur classe un maximum de cinq néologismes, c’est-à-dire un maximum de cinq nouveaux mots, qui décrivent une ou des réalités pour lesquelles il n’existe pas encore de dénomination française. Le ou les mots proposés par les classes participantes ne doivent pas figurer dans les ouvrages de référence sur la langue française du Québec ou du reste de la francophonie.

La ou les propositions doivent permettre d’exprimer en français l’un ou l’autre des concepts suivants :

  1. « bluebird day » ;
  2. Une magnifique journée ensoleillée… Avec un ciel bleu et sans nuages… C’est ce que l’on appelle un bluebird day. Ce mot est utilisé non seulement par les adeptes de la chasse et de la pêche, mais aussi par ceux et celles qui adorent les sports d’hiver. Un bluebird day le lendemain d’une bonne bordée de neige, ça donne envie de skier!

    Classe de mots : On cherche ici un nom.

  3. « future-minded » ;
  4. Être future-minded, c’est être conscient que les actions que l’on pose aujourd’hui auront des répercussions sur l’avenir (le sien, celui des autres, ou encore celui de la planète). Par exemple, on ne fume pas pour ne pas développer un cancer du poumon ou on recycle pour diminuer son empreinte écologique. Les personnes future-minded posent donc des gestes et prennent des décisions allant dans ce sens.

    Attention! Les mots futur et avenir ne sont pas toujours synonymes. Consultez l’article de la Banque de dépannage linguistique pour en savoir plus.

    Classe de mots : On cherche ici un adjectif. (Si l’on peut créer un nom avec cet adjectif, c’est encore mieux!)

  5. « regrowing » ;
  6. Comment avoir des fruits et des légumes à l’infini? Grâce au regrowing! En utilisant certaines parties des fruits et des légumes, comme les épluchures, les noyaux, les trognons et les tiges, on peut parvenir à en faire pousser de nouveaux. L’avantage du regrowing est qu’il ne requiert pas de jardin ni de potager; il peut être fait dans des bacs ou des pots.

    Classe de mots : On cherche ici un nom. (Si l’on peut créer un verbe avec ce nom, c’est encore mieux!)

  7. « vagueposting » ;
  8. Quand une personne publie sur sa page des messages comme « Dire que je pensais te connaître… » ou « Trop contente, ne me demandez pas pourquoi! », elle fait du vagueposting. Cette pratique consiste à faire des publications volontairement vagues, mais très personnelles et/ou émotives, souvent pour attirer l’attention ou pour envoyer un message à une personne sans la nommer. Par contre, attention : le vagueposting ne plaît pas à tout le monde!

    Classe de mots : On cherche ici un nom. (Si l’on peut créer un verbe avec ce nom, c’est encore mieux!)

  9. un concept au choix .
  10. Autre concept pour lequel il n’existe pas de mot en français.

Un, deux, trois, quatre ou cinq néologismes peuvent être soumis. Cependant, une seule proposition de nouveau mot par concept est acceptée.

Tout néologisme proposé par la classe dans le cadre du concours :

  1. doit avoir un lien évident avec le concept qu’il cherche à désigner;
  2. doit respecter les règles générales de formation des mots, notamment celles présentées dans les activités pédagogiques de l’Office. 
  3. doit être original et créatif;
  4. ne doit pas être un mot provenant d’une autre langue, c’est-à-dire un emprunt linguistique;
  5. ne doit pas être un mot produit à partir d’une marque de commerce, d’un nom d’entreprise ou du nom de famille d’une personne;
  6. ne doit pas être un mot de nature vulgaire ou scabreuse.

Consulter les règlements pour tous les détails. (PDF, 700 Ko)

Pour guider les élèves dans la création des mots, les enseignantes et les enseignants peuvent réaliser en classe les activités pédagogiques conçues par l’Office.

Aller aux activités pédagogiques

Voyez comment les gagnantes et les gagnants de l’édition 2020 se sont démarqués en inventant de nouveaux mots, comme :

  • clicophobie, proposé dans la catégorie Concept au choix par l’école secondaire Armand‑Corbeil de Terrebonne pour exprimer le concept de « peur de cliquer sur un lien »;
  • sociomuselage, proposé par l’école internationale de Montréal pour désigner le concept de « deplatforming »;
  • montage postfestif, proposé par le collège Sainte-Anne de Lachine pour désigner le concept d’« aftermovie ».

Quels sont les prix à gagner?

En participant au concours, les élèves et leur enseignante ou enseignant peuvent contribuer à enrichir la langue tout en courant la chance de remporter l’un des trois prix offerts, d’une valeur totale de 5 100 $.

En voici un aperçu détaillé :

  • Premier prix : valeur totale de 2 550 $
    • L’établissement scolaire de la classe qui a soumis le néologisme gagnant du premier prix recevra 2 000 $ en cartes-cadeaux du magasin de fournitures de bureau Hamster.
    • L’enseignante ou l’enseignant de la classe qui a soumis le néologisme gagnant du premier prix recevra une carte-cadeau de 200 $ de la Librairie Renaud-Bray.
    • La classe qui a soumis le néologisme gagnant du premier prix recevra cinq exemplaires de la bande dessinée 1792 : à main levée, des Publications du Québec, d’une valeur totale de 150 $.
    • La classe qui a soumis le néologisme gagnant du premier prix recevra des romans jeunesse variés, d’une valeur totale de 200 $.
  • Deuxième prix : valeur totale de 1 550 $
    • L’établissement scolaire de la classe qui a soumis le néologisme gagnant du deuxième prix recevra 1 000 $ en cartes-cadeaux du magasin de fournitures de bureau Hamster.
    • L’enseignante ou l’enseignant de la classe qui a soumis le néologisme gagnant du deuxième prix recevra une carte-cadeau de 200 $ de la Librairie Renaud-Bray.
    • La classe qui a soumis le néologisme gagnant du deuxième prix recevra cinq exemplaires de la bande dessinée 1792 : à main levée, des Publications du Québec, d’une valeur totale de 150 $.
    • La classe qui a soumis le néologisme gagnant du deuxième prix recevra des romans jeunesse variés, d’une valeur totale de 200 $.
  • Troisième prix : valeur totale de 1 000 $
    • L’établissement scolaire de la classe qui a soumis le néologisme gagnant du troisième prix recevra 750 $ en cartes-cadeaux du magasin de fournitures de bureau Hamster.
    • L’enseignante ou l’enseignant de la classe qui a soumis le néologisme gagnant du troisième prix recevra une carte-cadeau de 100 $ de la Librairie Renaud-Bray.
    • La classe qui a soumis le néologisme gagnant du troisième prix recevra cinq exemplaires de la bande dessinée 1792 : à main levée, des Publications du Québec, d’une valeur totale de 150 $.

Enfin, les néologismes gagnants et finalistes pourraient être intégrés dans une fiche du Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française. Le nom de l’école figurera dans la fiche à titre d’auteur. Si l’enseignante ou l’enseignant a indiqué, dans le formulaire d’inscription, le nom d’une ou d’un élève à qui attribuer la création du néologisme, l’Office inscrira son nom dans la fiche.


Vous voulez promouvoir le concours?

Vous avez envie de faire connaître le concours de créativité lexicale dans votre école? Téléchargez l’affiche du concours pour l’imprimer.

N’hésitez pas à faire la promotion du concours dans les réseaux sociaux en partageant nos bandeaux ou vidéos :


Vous avez des questions?

Communiquez avec nous par téléphone au 514 873-6565 ou, sans frais, au 1 888 873-6202,
ou par courriel à francofete@oqlf.gouv.qc.ca.